Le style

HISTORIQUE

 

KAMBUN UECHI

Kanbun Uechi est né le 5 mai 1877 dans le village de Motobu, sur l’île d’Okinawa. A 20 ans, afin d’échapper à la conscription forcée exercée par l’armée japonaise, il quitte Okinawa pour la Chine. Là, il fait la connaissance de maître Zhou Zie He ( Shu Shi Wa en japonais) expert d’une école de boxe chinoise du nom de Pangaïnoon. Kanbun Uechi travaillera près de 10 ans sous l’égide de Zhou Zie He.

Le Pangaïnoon est basé sur les boxes du tigre, du dragon et de la grue. L’originalité de ce style réside dans le travail d’attaques réalisées avec la main ouverte ( piques de doigts, tranchants, paumes…), ainsi que dans l’alternance des principes « doux » et « dur ». Des exercices d’endurcissement corporel rigoureux (nécessitant une musculature adaptée, travaillée au dojo ) viennent compléter cet arsenal technique.

En 1932, Kanbun Uechi créa le Pangaïnoon Ryu Karaté Jutsu et ouvrit son école à tous. Il changera de nouveau le nom de son école pour la nommer Uechi Ryu.

L’Uechi Ryu est, à l’heure actuelle, un des styles majeurs à Okinawa, et est reconnu pour son efficacité.

 

Dès sa création , le style a placé le combat au centre de sa pratique.

Les katas n’ont pas subi les dérives esthétiques liées à la compétition sportive.

De la même manière, l’exercice du combat au dojo (pour les adultes)  n’a pas pour objectif une victoire arbitrée mais reste bien lié aux origines de l’art martial: le combat réel de survie

Il faut enfin noter que le Uechi ryu est un style officiel de la Fédération Française de Karaté.